Spécial du Jour : Se nourrir d'amour

Chez Spécial du Jour, on vous livre des plats maison préparés avec beaucoup d'amour.

Jour de prep' dans la cuisine de Spécial du Jour.

Jour de prep' dans la cuisine de Spécial du Jour.

À notre époque, manger est une affaire qu’on a tendance à compliquer: végétarien ou non ; avec gluten ou non; avec ou sans produits laitiers ; avec poisson mais pas n’importe lesquels ; biologique ou local ?  Ajoutez à cela tout le travail exigé en amont et en aval (faire les courses, prévoir des menus, cuisiner, faire la vaisselle) et on peut vite se retrouver dans une relation amour-haine avec la nourriture.  Si c’est votre cas, peut-être que Spécial du Jour a une réponse à vos dilemmes. SDJ livre des plats préparés à votre porte chaque semaine, et ces plats contiennent tous l’ingrédient santé/plaisir par excellence :  l’amour. Tout à fait, l’amour. Rien qu’à goûter le mac n’ cheese au chou-fleur et tempeh, le korma aux légumes avec lait de coco et chutney de tamarin, les frijoles mexicains avec quinoa et patates douces et le « ragoût » de lentilles à l’éthiopienne avec betteraves épicées et on sait qu’un ingrédient spécial s’est glissé dans les plats de Pamela Mauro, la tête (et le cœur) derrière SDJ. Une rencontre avec elle m’a confirmé que le secret n’est pas que dans la sauce.

Toute la semaine, Pamela organise, gère et cuisine des plats pour des particuliers; la semaine dernière, ils étaient plus d’une centaine. « Nos clients viennent de toutes sortes d’horizons: beaucoup de familles, mais aussi des couples de professionnels qui travaillent de longues heures, des médecins… » Les plats sont toujours sains, complets, préparés avec des ingrédients en saison. Pamela se connecte tous les lundi matin sur la page de Provender pour voir ce qui est disponible et commence à planifier la semaine à venir: « J’aime que Provender fasse le travail de défrichage pour nous: ils vont rencontrer les producteurs, et peuvent ensuite me dire la provenance de tel poulet ou de tel légume et me parler de la ferme. » Une transparence autant appréciée que le friendly service et le sentiment de communauté. Il faut dire que l'aspect humain est au cœur de l’activité de Spécial du Jour.

"La nourriture crée une intimité."

 

Ayant travaillé pour plusieurs restaurants à Montréal, Pamela a vite découvert que certaines pratiques culinaires ne lui convenaient pas. « J’ai travaillé dans des cuisines où tout était biologique, cru… mais la nourriture était trop conceptuelle. J’aime une cuisine plus… traditionnelle? En tout cas plus nourrissante » et le mot est ici à comprendre dans toutes ses dimensions. « J’aime l’image d’une mère qui nourrit ses enfants. Je me sens parfois comme une mère italienne qui prépare des plats pour sa famille » confie Pamela.

Et cette famille ne cesse de s’accroître. Car la nourriture connecte de façons profondes et parfois inattendues: « Je n’ai jamais eu le rêve d’ouvrir un restaurant, je trouve la relation avec le client trop détachée. C’est pourquoi j’adore la relation avec mes clients à Spécial du Jour. Certains me serrent dans leurs bras la première fois qu’ils me rencontrent, d’autres me racontent des histoires personnelles, ce qui se passe dans leur vie… La nourriture est très intime. Elle crée des connections, et aussi une intimité. »

Commander à Spécial du Jour n’est donc pas qu’un geste pratique qui soulage du stress de la planification quotidienne des repas; c’est d’abord et surtout s’engager à recevoir de l’amour toutes les semaines sous forme comestible. Lorsque je demande à Pamela si elle aimerait dire quelque chose aux lecteurs du blog, elle me dit: « I want to feed you love » puis rit, « non, n’écris pas ça ».

Trop tard.

Parce que c’est ce que Pamela fait, et elle le fait bien.

Pamela Mauro (deuxième à partir de la droite) et les autres membres de l'équipe de Spécial du Jour.

Pamela Mauro (deuxième à partir de la droite) et les autres membres de l'équipe de Spécial du Jour.


Photos: Alison Slattery